Maîtres du modernisme : pièces choisies de la Collection Currie

14 Octobre - 21 Janvier, 2018    |    Regular Exhibition

La Salle Elizabeth A. Currie sur les verts est l’un des espaces d’exposition emblématiques du nouveau pavillon, consacré à la présentation d’œuvres abstraites, modernes et contemporaines.

L’exposition inaugurale Maîtres du modernisme : pièces choisies de la Collection Currie réunit des peintures abstraites exemplaires du milieu à la fin du XXe siècle. Des pièces abstraites du milieu des années 1950 de William Ronald et de Jean McEwen établissent une continuité avec les tendances expressionnistes du Groupe des Onze et des Automatistes. Il sera intéressant d’admirer l’œuvre exquise de Ronald dans le contexte de la rétrospective présentée simultanément de son compatriote du Groupe des Onze, Oscar Cahén.

Une des plus belles œuvres de Jules Olitski, Américain, sert d’ancrage à l’exposition. Perçu comme le successeur naturel de Jackson Pollock, Olitski crée dans les années 1960 une toile qui sera un précurseur de la peinture tachiste. Deux œuvres de Jack Bush, peintre salué par la critique internationale, adoptent les couleurs joyeuses et la calligraphie de Matisse pour relancer l’abstraction au début des années 1970. Ses collègues, Gershon Iskowitz et David Bolduc, poursuivent son héritage dans des abstractions créatives inspirées de paysages présentées dans cette exposition.

Ces œuvres d’une collection privée prêtée à la Galerie d’art Beaverbrook pour l’occasion présentent de manière sublime une période importante et révolutionnaire de l’histoire de l’art. Nous sommes honorés de pouvoir les exposer pour l’inauguration de cette nouvelle salle.

Les œuvres présentées ici (créées au milieu du XXe siècle) auraient été toutes neuves aux débuts de la Galerie. Quel hommage pertinent à l’histoire de la Galerie d’art Beaverbrook que de pouvoir présenter des pièces de cette période dans l’un de ses espaces les plus nouveaux!

Conservateur : Jeffrey Spalding
Organisée par la Galerie d’art Beaverbrook