Une sculpture plus grande que nature d’une artiste de renommée s’ajoute à la collection

Beaverbrook Art Gallery1 Août, 20170 Commentaires

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

Une sculpture plus grande que nature d’une artiste de renommée internationale s’ajoute à la collection

La Galerie d’art Beaverbrook vient tout juste d’installer une nouvelle sculpture dans son Jardin de sculptures de la Banque TD.

L’œuvre, Riace IV, est une figure de bronze s’élevant à plus de deux mètres créée en 1989 par l’artiste britannique célèbre dame Elisabeth Frink. Il s’agit d’une des rares œuvres sculpturales de l’artiste à se trouver dans une collection publique canadienne. De plus, c’est une de ses créations phares.

La sculpture restera en montre dans le Jardin de sculptures de la Banque TD, se joignant ainsi à une collection croissante d’œuvres librement accessibles aux visiteurs toute l’année.

La série Riace découle de la découverte de sculptures grecques du Ve siècle au fond de la mer sur la côte italienne dans les années 1970. Ces nus s’inspirent des figures classiques de guerriers grecs et évoquent une présence agressive. Une autre figure de la série, Riace I, fait partie de la collection Tate au Royaume-Uni. 

Frink, décédée en 1993, était l’un des artistes principaux du mouvement britannique d’après-guerre surnommé La géométrie de la peur par sir Herbert Read, aux côtés de certains de ses contemporains tels Lynn Chadwick, Eduardo Paolozzi et Reginald Butler. Le conservateur en chef de la Galerie, Jeffrey Spalding, explique les points de vue discordants de ce mouvement :

« Ces artistes souhaitaient ardemment créer des œuvres en harmonie avec l’admiration qu’avaient les gens depuis plusieurs siècles devant la splendeur humaine personnifiée par l’exaltation de la forme du corps. Ils étaient cependant tourmentés, bien trop conscients du fait que les civilisations humaines étaient contrôlées par les guerriers. Notre guerrier Riace est-il un agent du bien public ou du mal? Est-il protecteur, justicier ou agresseur? Voilà comment l’art captive ses amateurs : la sculpture ne résout pas une fois pour toutes la question de savoir si nous sommes bons ou méchants. Chaque jour, nous devons nous mesurer à l’enjeu que soulève cette œuvre fascinante, provocante et puissante. C’est certainement l’une des sculptures les plus importantes d’après la Seconde Guerre mondiale à s’ajouter à une collection publique canadienne. »

Le Jardin de sculptures de la Banque TD prolonge l’espace d’exposition de la Galerie à l’extérieur dans un environnement à l’aspect de parc, ce qui augmente l’accès public à l’art au centre-ville de Fredericton, un lieu vivant agrémenté de beauté naturelle. Depuis son inauguration, le Jardin se développe grâce à plusieurs dons d’œuvres d’art.

« Nous sommes reconnaissants à la Banque TD d’appuyer ce jardin. Grâce à sa direction et à sa contribution financière, nous avons pu attirer de nombreux donateurs de partout au Canada qui nous ont fait cadeau de sculptures phénoménales. Nous prenons un grand plaisir à voir les visiteurs s’asseoir près de la Galerie, sur les rives splendides de la rivière Saint-Jean, pour admirer ces pièces inspirantes. »

La croissance du Jardin de sculptures de la Banque TD s’inscrit dans l’agrandissement et la revitalisation continue de la Galerie d’art Beaverbrook. C’est aussi un engagement durable envers l’acquisition d’œuvres de renommée internationale pour la collection dans le but de les partager avec les résidents et les visiteurs du Nouveau-Brunswick. Le nouveau pavillon de la Galerie, pierre angulaire de ces mesures d’expansion, ouvrira ses portes au grand public le 15 octobre 2017.

###

À propos de la Galerie d’art Beaverbrook

La Galerie d’art Beaverbrook a été fondée par lord Beaverbrook le 16 septembre 1959. La Galerie est reconnue à l’échelle internationale pour sa collection d’art de la région atlantique, du Canada, de la Grande-Bretagne et d’ailleurs. La Galerie d’art Beaverbrook « enrichit la vie par l’art ». En tant que galerie officielle du Nouveau-Brunswick, l’une des galeries canadiennes de premier rang et l’un des trésors culturels les plus importants au Canada, elle a pour mission de « réunir l’art et la communauté dans un environnement culturel dynamique attaché aux normes les plus élevées en matière d’expositions, de programmation, d’éducation et de bonne administration.

The Beaverbrook Art Gallery enriches life through art.
La Galerie d’art Beaverbrook enrichit la vie par l’art.

Contact avec les médias
Jeremy Elder-Jubelin

Directeur des communications
Galerie d’art Beaverbrook
703, rue Queen, C. P. 605
Fredericton (Nouveau-Brunswick)  E3B 5A6
Téléphone : 506 458-2039
Courriel : communications@beaverbrookartgallery.org   
www.beaverbrookartgallery.org

Galerie de photos

Commentaires
Laisser un commentaire