Une collection qui en dit long : Rencontre entre rouge et bleu

Beaverbrook Art Gallery15 Janvier, 20170 Commentaires

Denis Juneau (Canadien, 1925-2014) était un peintre canadien montréalais de renommée ainsi qu’un chef de file du mouvement plasticien canadien. Des œuvres telle Rencontre entre rouge et bleu, 1981, sont d’excellentes pièces réductionnistes de l’artiste faisant écho au point de vue d’autres minimalistes nord-américains qui étaient ses contemporains, comme l’artiste américaine originaire du Québec, Dorothea Rockburne.

Cette œuvre de Juneau est née d’une période où il cherchait à rendre sa composition gestuelle bien plus simple; résultat d’une superposition quasi transparente de deux rectangles asymétriques sur un format carré. Dans ses pièces, cousines d’œuvres de Guido Molinari de la même période, Juneau tentait de créer des interactions dynamiques et participatives par l’entremise des formats les plus réservés et discrets. À l’instar de Mondrian, il contrebalance de grands espaces de couleurs unies de manière à ce que nous continuions tout de même à explorer visuellement la prestance de leur équilibre et de leur complexité.

--

Une collection qui en dit long est une série occasionnelle de courtes réflexions sur des œuvres de la collection permanente de la Galerie d’art Beaverbrook. Nous souhaitons partager certains des trésors qui sont dans l’édifice (et en montre) avec nos invités et notre collectivité, et vous faire part de ce qui, selon nous, les rend si intéressants. Nous espérons que vous serez du même avis.

Galerie de photos

Commentaires
Laisser un commentaire