POUR DIFFUSION IMMÉDIATE La photographie contemporaine du Nouveau‑Brunswick est à l’honneur cet été

Beaverbrook Art Gallery18 Juin, 20150 Commentaires

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE
La photographie contemporaine du Nouveau‑Brunswick est à l’honneur cet été

Fredericton, N. B., 18 juin 2015 – Deux nouvelles expositions ouvrent leurs portes le 25 juin, lançant du coup la saison estivale de la Galerie d’art Beaverbrook. Le public est cordialement invité à assister au vernissage à la Galerie d’art Beaverbrook le 25 juin 2015, à 17 h. La saison met en lumière des photographes contemporains néo-brunswickois, des artistes de la relève et une rétrospective d’œuvres photographiques créées par un chef de file de la photographie du vingtième siècle

Présence fantôme : la photographie contemporaine au Nouveau-Brunswick explore l’aspect du « spectre » dans la photographie par une grande diversité de méthodes, de technologies photographiques, de points de vue esthétiques et de visions contemporaines telles que le représentent les œuvres des artistes de la photo suivants : Jaret Belliveau, Amanda Dawn Christie, Carol Collicutt, Kyle Cunjak, Oliver Flecknell, Rachael Leigh Flett, Julie Forgues, Frédéric Gayer, Paul Griffin, Peter Gross, Mathieu Léger, Annie France Noël, Sophie Polanski et Vitaly Korneev, Evan Rensch, Neil Rough, Karen Ruet, Karen Stentaford et Christina Thomson. Cherchant à faire la chronique des développements créatifs en photographie contemporaine de la province et à en élever le statut, cette exposition montre la photographie comme une façon de voir disciplinée dans une infinité de possibilités sur le plan de l’exploration et de l’expression des idées.

Selon Terry Graff, co-conservateur de l’exposition, « les photographies sont le résultat de choix subjectifs et nous en disent plus long sur la perspective et le biais du photographe que sur la réalité qui est captée. À la fois connues et étranges, elles sont les ombres ou les réflexions du passé, existant au présent, un matériau troublant ou un genre de « spectre ». »

« Les photographes de Présence fantôme partagent une passion pour le processus et pour la magie de la discipline de la photographie; sa capacité à communiquer visuellement et à préserver indéfiniment », affirme Karen Ruet, co-conservatrice de l’exposition. « Leur histoire en est une qui s’arrête souvent afin d’entendre les murmures de ceux qui les ont précédés, et qui aborde les sujets de la perte, de la curiosité et de l’état du monde dans lequel nous vivons aujourd’hui. Les créateurs sont, dans la plupart des cas, des artistes fantômes dont la marque personnelle indélébile se trouve dans le tissu même du monde qu’ils créent, mais le public peut rarement les percevoir immédiatement. Ils flottent en dessous, au-dessous et autour de toutes les pièces qu’ils créent et nous sommes conscients de leur présence par leur métier, leur questionnement et leur maîtrise de l’habileté de conteur. »

Présence fantôme : la photographie contemporaine au Nouveau-Brunswick se joint à une exposition en cours d’œuvres photographiques du photographe pionnier, Harold Edgerton (1903-1990), dont l’œuvre en photographie haute vitesse et stroboscopique a contribué à l’évolution de la photographie et au point de vue esthétique, et au point de vue scientifique. Cette exposition, Suspendre la course du temps, présente onze photographies tirées de la collection permanente.

Le 25 juin annonce aussi le retour de l’exposition de notre série Surveillance studio : artistes de la relève – peinture. La onzième édition de cette série présente cette année deux artistes : Marie Fox et Stephanie Weirathmueller. Ces deux artistes figuratives de la région de Fredericton incarnent le talent et le développement professionnel que cette série désire présenter et appuyer.

Présence fantôme : la photographie contemporaine au Nouveau-Brunswick est organisée par Karen Ruet et Terry Graff et appuyée par le gouvernement du Nouveau Brunswick, la ville de Fredericton, le Programme de gestion d’actifs institutionnels CI (Placements CI) et par le Programme d’artiste en résidence de la Banque Scotia. Surveillance studio : artistes de la relève – peinture est organisée par Bernard Riordon, O. C., et est rendue possible grâce à Earl et Sandy Brewer. Les deux expositions seront en montre du 25 juin au 30 août. Harold « Doc » Edgerton (1903-1990) : suspendre la course du temps est organisée par Virgil Hammock et appuyée par la ville de Fredericton et le gouvernement du Nouveau Brunswick. Elle est en montre du 24 mai au 30 août. L’entrée est GRATUITE pour les membres de la Galerie d’art Beaverbrook et pour les enfants de six ans et moins. Pour vous informer sur l’adhésion et ses avantages, veuillez consulter notre site Web à http://beaverbrookartgallery.org/fr/appui/adhesion/.

À propos de la Galerie d’art Beaverbrook

La Galerie d’art Beaverbrook a été fondée par lord Beaverbrook le 16 septembre 1959. La Galerie est connue pour sa collection de renommée internationale d’œuvres d’art de la région atlantique, du Canada, de la Grande-Bretagne et d’ailleurs. La Galerie d’art Beaverbrook « enrichit la vie par l’art ». En tant que galerie d’art officielle du Nouveau Brunswick, que l’une des galeries de première ligne du Canada et que l’un des plus importants trésors culturels du Canada, sa mission est de « réunir l’art et la communauté dans un environnement culturel dynamique attaché aux normes les plus élevées en matière d’expositions, de programmation, d’éducation et de bonne administration. »

Contact avec les médias
Jeremy Elder-Jubelin
Directeur des communications et des services à l’accueil
Galerie d’art Beaverbrook
703, rue Queen, B. P. 605
Fredericton, N. B.
E3E 5A6
Tél. : (506) 458-2039
Courriel : visitorservices@beaverbrookartgallery.org
Téléc. : (506) 459-7450
www.beaverbrookartgallery.org

The Beaverbrook Art Gallery enriches life through art.
La Galerie d’art Beaverbrook enrichit la vie par l’art.

Commentaires
Laisser un commentaire