POUR DIFFUSION IMMÉDIATE La Galerie accueille des chefs-d’œuvre de James Wilson Morrice

Beaverbrook Art Gallery10 Avril, 20180 Commentaires

Fredericton, Nouveau-Brunswick, le 10 avril 2018 – Au printemps cette année, la Galerie d’art Beaverbrook présente une collection magnifique de toiles de l’artiste canadien de renom James Wilson Morrice. L’exposition James Wilson Morrice : Une collection offerte par A. K. Prakash à la nation, organisée par le Musée des beaux-arts du Canada, présente des œuvres du maître canadien données au Musée par le philanthrope A. K. Prakash, collectionneur d’art passionné et étudiant de l’artiste et de son œuvre. 

Le public est cordialement invité au vernissage officiel de cette exposition le samedi 14 avril 2018 à 16 h.

« Nous avons l’immense plaisir d’accueillir cette exposition remarquable à la Galerie d’art Beaverbrook, affirme Tom Smart, directeur général de la Galerie. Morrice était l’un des artistes canadiens les plus connus du xxe siècle dont l’influence sur le modernisme canadien est indéniable. C’était un visionnaire dont le travail a inspiré bien des artistes qui l’ont suivi. J’invite tout le monde à venir explorer le monde à travers les yeux de ce maître, pionnier et globe-trotter canadien. »

M. Prakash a consacré quatre décennies à l’établissement de sa collection impressionnante de toiles de Morrice avant de la donner au Musée des beaux-arts du Canada en 2015. L’exposition en présente 47 peintures et aquarelles.

« Le Musée des beaux-arts du Canada et fier d’exposer à la Galerie d’art Beaverbrook la collection A. K. Prakash d’œuvres de James Wilson Morrice, figure importante de l’art canadien », affirme le directeur du Musée des beaux-arts, Marc Mayer. « Il y a longtemps que Morrice a tissé des liens avec la Beaverbrook puisque c’est lord Beaverbrook lui-même qui avait chargé Morrice de peindre une murale pour le Fonds de souvenirs de guerre canadiens en 1917. Bon nombre des toiles liées à cette commandite sont représentées dans cette collection remarquable judicieusement assemblée par A. K. Prakash. Elles sont certaines de plaire aux gens des Maritimes, tout comme elles ont plu aux visiteurs à Ottawa. »

« Les toiles de Morrice inspirent une vision qu’on pourrait caractériser de nostalgique. Elles captent l’expérience de la vie en introduisant un esprit moderne qui les détache du temps et de l’espace », explique la conservatrice principale de l’art canadien au Musée des beaux-arts du Canada, Katerina Atanassova, qui a organisé l’exposition. « Morrice avait une qualité unique, celle de reconnaître son expérience de vie et, par ses toiles, de distiller un moment pour en faire quelque chose d’éternel et d’immuable. L’exposition suit l’artiste dans ses lieux de prédilection pour peindre – des rues de Paris aux côtes de Bretagne et de Normandie, en passant par le sud de la France, Venise, l’Afrique du Nord, les Caraïbes et le Canada incarnant ainsi les histoires qui racontent l’ascension de Morrice parmi les peintres modernistes les plus célèbres. »

La vaste collection permanente de la Galerie d’art Beaverbrook comprend aussi bien des pièces de Morrice. Les visiteurs trouveront des pièces choisies de la collection de la Galerie en montre dans la Salle d’exposition canadienne; il s’agit d’une exposition à long terme de certaines des œuvres les plus importantes de l’institution. « Avec ces œuvres en montre dans la Salle canadienne, et compte tenu des liens entre Morrice et lord Beaverbrook, Maurice Cullen, Walter Sickert, Clarence Gagnon et d’autres de ses contemporains, l’exposition saura trouver sa place à Fredericton », ajouter Smart.

L’exposition itinérante James Wilson Morrice: Une collection offerte par A. K. Prakash à la nation est organisée par le Musée des beaux-arts du Canada et présentée avec l’appui exceptionnel de la Fondation A. K. Prakash, de la Fondation de la famille Donald Sobey et de la Fondation du Musée des beaux-arts du Canada. La présentation de l'exposition à la Galerie d'art Beaverbrook est aussi appuyée par le Fonds de dotation Harriet Irving. 

L’exposition sera en montre à la Galerie d’art Beaverbrook du 12 avril au 2 juillet 2018.

Les voyages de Morrice

Véritable pionnier d’une couleur libérée et éclatante, Morrice est connu pour la délicatesse de son trait de peinture sur des tableaux de petite taille, appelées « pochades ». Né à Montréal, il part pour Paris en 1890, où il choisira de s’installer pour le reste de sa vie. De là, il rayonnera en France (y compris en Bretagne et en Normandie), en Italie (surtout à Venise), en Afrique du Nord (il visite le Maroc, la Tunisie et l’Algérie) puis se rendra dans les Caraïbes vers la fin de sa vie. Dans les tableaux qu’il exécute dans ces destinations, Morrice propose une représentation théâtrale des turbulences de la vie moderne dont il est témoin dans les marchés, les cafés et les parcs. Durant la période des fêtes, Morrice séjourne souvent dans son pays natal, où il peint des scènes d’hiver mémorables de Montréal, de Québec et de la Côte-de-Beaupré. En février 1918, à la demande du Canadian War Memorials Fund, Morrice se rend au front à titre d’artiste de guerre canadien pour immortaliser l’avancée des troupes canadiennes en vue d’en tirer une grande peinture murale, qui figure maintenant dans la collection du Musée canadien de la guerre. Au cours de sa vie, Morrice a exposé ses œuvres au Canada et à l’international, et il était l’un des quatre artistes à l’exposition inaugurale du pavillon canadien de la Biennale de Venise en 1958.

Le collectionneur

Le don de la collection A.K. Prakash à la nation nous aide à mieux comprendre la relation souvent complexe entre un collectionneur et un artiste. « Le rapport que j’ai avec Morrice et son œuvre est celui d’un amant avec l’être aimé », a indiqué M. Prakash. « Ce lien n’a jamais été de nature didactique, scientifique ou analytique. C’est une magnifique obsession que j’ai cultivée sans aucune retenue. »

L’histoire de la collection amassée par A.K. Prakash nous dévoile un cheminement introspectif et dévoué de la part du collectionneur envers le plus éminent moderniste canadien. « Quand on examine chaque œuvre de la collection A.K. Prakash, on reconnaît le travail d’un précurseur sûr de lui qui incarne la vision moderne de la peinture en préconisant la compression plutôt que l’élaboration, un principe alors au cœur de l’art moderne », a précisé Katerina Atanassova. « Plutôt que d’adhérer à un seul ensemble de conventions artistiques, l’art de Morrice s’est développé en une esthétique personnelle nourrie par diverses influences et expériences. Son évolution artistique l’a conduit vers une peinture urbaine moderniste, qui se distingue par une prodigieuse innovation, tant au Canada que sur la scène internationale. »

À propos de la Galerie d’art Beaverbrook

La Galerie d’art Beaverbrook a été fondée par lord Beaverbrook le 16 septembre 1959. La Galerie est reconnue à l’échelle internationale pour sa collection d’art de la région atlantique, du Canada, de la Grande-Bretagne et d’ailleurs. La Galerie d’art Beaverbrook « enrichit la vie par l’art ». En tant que galerie officielle du Nouveau Brunswick, l’une des galeries canadiennes de premier rang et l’un des trésors culturels les plus importants au Canada, elle a pour mission de « réunir l’art et la communauté dans un environnement culturel dynamique attaché aux normes les plus élevées en matière d’expositions, de programmation, d’éducation et de bonne administration. » Consultez le beaverbrookartgallery.org/fr pour obtenir plus d’information sur la Galerie et ses activités. Suivez la Galerie d'art Beaverbrook sur Twitter, Facebook et Instagram.

La Galerie d'art Beaverbrook enrichit la vie par l'art.

À propos du Musée des beaux-arts du Canada

Le Musée des beaux-arts du Canada abrite la plus importante collection d’œuvres d’art ancien et actuel canadien au monde. En outre, il réunit la plus prestigieuse collection d’art européen du XIVe au XXIe siècles au Canada, d’importantes œuvres d’art indigène, américain et asiatique ainsi qu’une collection mondialement réputée d’estampes, de dessins et de photographies. En 2015, le Musée des beaux-arts du Canada a établi l’Institut canadien de la photographie, un centre mondial de recherche multidisciplinaire consacré à l’étude de l’histoire, l’évolution et l’avenir de la photographie. Fondé en 1880, le Musée des beaux-arts du Canada joue un rôle clé sur la scène culturelle canadienne depuis plus d’un siècle. L’une de ses principales missions consiste à accroître l’accès à l’excellence en matière d’œuvres d’art pour tous les Canadiens. Pour de plus amples renseignements, visitez beaux-arts.ca et suivez-nous sur Twitter sur @MBACanada.

 

Organisée par le Musée des beaux-arts du Canada

À propos de la Fondation du Musée des beaux-arts du Canada

La Fondation soutient le Musée des beaux-arts du Canada dans la réalisation de son mandat en lui fournissant l’appui financier additionnel dont il a besoin pour remplir son rôle de chef de file auprès de la communauté des arts visuels, au pays et à l’international. Ensemble, la philanthropie privée et le soutien du public permettent au MBAC de maîtriser les savoirs et de préserver la richesse des arts visuels au Canada. La Fondation accepte les dons immédiats et différés pour les projets spéciaux et les fonds de dotation. Pour de plus amples renseignements sur les possibilités de don et les avantages, veuillez consulter fondationmbac.ca et suivez-nous sur Twitter sur @NGC_Foundation


- 30 -

Contact :
Jeremy Elder-Jubelin
Directeur des communications
Galerie d’art Beaverbrook
703, rue Queen, C.P. 605
Fredericton (N.-B.)  E3B 5A6
Téléphone : (506) 458-2039
Courriel : communications@beaverbrookartgallery.org   
www.beaverbrookartgallery.org

Commentaires
Laisser un commentaire