Mosaïque canadienne : HMS Terror

Beaverbrook Art Gallery3 Mai, 20170 Commentaires

Mosaïque canadienne : HMS Terror

 

Parcs Canada a récemment annoncé que se poursuivrait l’exploration de l’épave du HMS Terror, découverte dans le Nord canadien en 2016. Terry Graff a abordé l’histoire tragique de ce navire dans un commentaire publié dans le Daily Gleaner concernant une peinture de la collection de la Galerie. Apprenez-en davantage sur cet événement historique au dessous, et venez voir l’œuvre en question dans le cadre de l’exposition Mosaïque Canadienne, en montre actuellement.

 

(Ce qui suit est une série d’extraits du commentaire de Graff dans le Daily Gleaner.)

Cette toile en particulier appartenant à la Galerie d’art Beaverbrook — L’équipe du NSM Terror sauvant les bateaux et les provisions dans la nuit du 15 mars (1837), 1838, par George Hyde Chamber (1803-1840) — représente le navire perdu depuis longtemps de sir John Franklin, explorateur de l’Arctique. En 1845, Franklin et son équipage s’embarquent sur le NSM Terror avec des provisions pour trois ans afin de cartographier le passage du Nord-Ouest. L’événement est devenu une pierre de touche de l’histoire canadienne et un symbole politique de la souveraineté canadienne dans l’Arctique. Il a fait les manchettes une fois de plus, en septembre 2016, lorsque l’épave a été retrouvée 168 ans plus tard dans le territoire canadien nordique du Nunavut.

George Back, officier de la marine, explorateur de l’Arctique canadien, mais aussi naturaliste et artiste, est celui qui commande le tableau. Ce dernier avait basé sa toile sur une description provenant du journal de bord du Terror rédigé par sir George Back, et publié en 1838. Chambers connaissait aussi la toile Situation périlleuse du NSM Terror et du capitaine Back dans les régions arctiques à l’été de 1837 (collection du Musée national maritime de Londres, en Angleterre), peinte par le lieutenant William Smyth qui avait servi sous Back sur le Terror.

George Chambers était un peintre de marines anglais qui a poursuivi sa carrière en exposant notamment à la Tate Britain, l’un des musées de la Galerie Tate, aux Galeries nationales d’Écosse et à l’Académie royale d’images marines. On peut dire qu’il est devenu le peintre de marines le plus important du XIXe siècle.

Galerie de photos

Commentaires
Laisser un commentaire