Galerie d’art Beaverbrook propose de nouvelles expositions avec l’inauguration du nouveau pavillon

Beaverbrook Art Gallery11 Octobre, 20170 Commentaires

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

Nouveaux murs, nouvelles œuvres : meilleure et plus grande que jamais, la Galerie d’art Beaverbrook propose de nouvelles expositions avec l’inauguration de son nouveau pavillon

Fredericton (Nouveau-Brunswick) le 11 octobre 2017 – La célébration d’ouverture du nouveau pavillon arrive à grands pas, et la Galerie d’art Beaverbrook vient de dévoiler les toutes premières expositions en montre dans ces nouveaux espaces. Deux expositions temporaires, de même qu’un certain nombre d’installations, seront dévoilées en même temps que les nouveaux espaces de la Galerie. Le public est cordialement invité au vernissage de ces expositions, de même qu’à l’ouverture du nouveau pavillon, le 15 octobre 2017 de 13 h à 18 h. L’entrée est gratuite.

Dans la Salle de la rivière Jean E. Irving, les visiteurs découvriront 24 études d’arbres pour Henry David Thoreau, 2001-2003. Cette exposition de photographies à grande échelle par l’artiste néo-brunswickois de renom Thaddeus Holownia nous propose de vivre l’expérience d’un retour à l’étang Walden à Concord, Massachussetts.

Selon la Galerie Corkin, « Thaddeus Holownia a eu une incidence profonde, à travers son œuvre, sur notre manière de voir le monde. Sa vie reflète la croyance de Thoreau que vivre simplement et près de la nature nous permet d’avoir un plus grand effet. »

« Chaque arbre porte les traces de ses interactions avec son environnement, son habitat et d’autres espèces. Tout au fond de son tronc nichent les premières étapes de sa croissance. Comme les humains, l’arbre vit en symbiose et garde en lui le souvenir de son existence, depuis la jeune pousse jusqu’au plant noble et géant. Dans cette magnifique installation photographique, Holownia recrée la forêt autour de l’étang Walden.»

Holownia est le directeur du Département des beaux-arts de l’Université Mount Allison à Sackville, au Nouveau-Brunswick. Ses œuvres ont été exposées un peu partout dans le monde et font partie d’importantes collections publiques et privées en Amérique du Nord.

Le conservateur en chef Jeffrey Spalding, CM, ajoute : « Holownia est l’un des artistes les plus distingués et les mieux connus à l’échelle internationale qui travaillent au Nouveau-Brunswick, et nous sommes très heureux de présenter cette série importante qu’il a signée. »

L’exposition inaugurale de la Salle Elizabeth A. Currie sur les verts réunit des chefs-d’œuvre de la période moderniste. Les œuvres prêtées à la Galerie d’art Beaverbrook qui forment Maîtres du modernisme : pièces choisies de la Collection Currie mettent bien en valeur cette période importante et révolutionnaire de l’histoire de l’art. L’exposition réunit des peintures de William Ronald, Jean McEwen, Jules Olitski, Jack Bush et d’autres artistes de l’époque.

Spalding explique que l’architecture de la salle et l’inauguration du nouveau pavillon ont eu un effet sur le choix des œuvres exposées : « Comme nous nous apprêtions à ouvrir notre magnifique nouveau pavillon, il fallait choisir des expositions spectaculaires. La salle fait penser à une cathédrale, alors l’art exposée dans cet espace devait être à la hauteur. »

« Comme la salle est consacrée à l’art abstrait et moderne, il nous a paru naturel de choisir des œuvres abstraites de grande dimension et aux couleurs vives réalisées vers le milieu du siècle. Les Currie ont généreusement accepté de nous prêter ces œuvres remarquables qui font partie de leur collection personnelle. Le tableau d’Olitski est l’un des plus beaux et des plus raffinés de cette période; il est complété par de superbes tableaux à grande échelle par des grandes figures de l’abstraction moderniste au Canada. D’autres œuvres réalisées au cours de cette période figurent dans d’autres expositions en montre en ce moment, dont celles de l’exposition Oscar Cahén et les œuvres de York Wilson. »

Plusieurs des œuvres présentées dans le cadre de cette exposition ont été réalisées vers le milieu du vingtième siècle; elles auraient donc été toutes neuves quand la Galerie ouvrait ses portes pour la première fois en 1959. Nous les retrouvons à présent dans l’un des tout nouveaux espaces d’exposition.

À ces deux expositions temporaires, en montre jusqu’à janvier 2018, s’ajoute un certain nombre d’installations vedettes qui seront dévoilées lors de l’ouverture du nouveau pavillon de la Galerie, de même que plusieurs chefs-d’œuvre qui seront exposés dans l’aile internationale. Les visiteurs découvriront des œuvres d’artistes en émergence dans la Salle des artistes de la relève, des œuvres sur papier réalisées par York Wilson qui font partie d’un don monumental à la Galerie par la Fondation York Wilson; de l’art populaire de la collection permanente de la Galerie et plus encore.

Les célébrations marquent aussi le retour du Santiago el Grande, ce chef-d’œuvre tant recherché et bien-aimé de Salvador Dalí. Le tableau fait partie de la collection de la Galerie depuis ses débuts en 1959, où il a est exposé de façon presque continue. L’œuvre sera désormais présentée dans un espace du nouveau pavillon spécialement conçu pour elle.

« Le weekend d’ouverture du nouveau pavillon nous permettra non seulement de célébrer et de présenter les nouveaux espaces, mais aussi d’offrir une vitrine à des œuvres d’art attirantes et inspirantes », affirme Bernard Riordon, OC, directeur général par intérim de la Galerie d’art Beaverbrook. « Nous invitons tous les Néo-Brunswickois et les visiteurs de notre province à venir célébrer avec nous. »

- 30 -

Médias: Images de haute résolution disponibles sur demande.

À propos de la Galerie d’art Beaverbrook

La Galerie d’art Beaverbrook a été fondée par lord Beaverbrook le 16 septembre 1959. La Galerie est reconnue à l’échelle internationale pour sa collection d’art de la région atlantique, du Canada, de la Grande-Bretagne et d’ailleurs. La Galerie d’art Beaverbrook « enrichit la vie par l’art ». En tant que galerie officielle du Nouveau-Brunswick, l’une des galeries canadiennes de premier rang et l’un des trésors culturels les plus importants au Canada, elle a pour mission de « réunir l’art et la communauté dans un environnement culturel dynamique attaché aux normes les plus élevées en matière d’expositions, de programmation, d’éducation et de bonne administration.

The Beaverbrook Art Gallery enriches life through art.
La Galerie d’art Beaverbrook enrichit la vie par l’art.

Contact avec les médias
Jeremy Elder-Jubelin

Directeur des communications
Galerie d’art Beaverbrook
703, rue Queen, C. P. 605
Fredericton (Nouveau-Brunswick)  E3B 5A6
Téléphone : 506 458-2039
Courriel : communications@beaverbrookartgallery.org   
www.beaverbrookartgallery.org

Commentaires
Laisser un commentaire