Explorer la Banque d’œuvres d’art du Nouveau-Brunswick, no 2 : La Banque d’œuvres d’art

Beaverbrook Art Gallery25 Janvier, 20190 Commentaires

Plus tôt cette semaine, nous avons rencontré les trois conservatrices de la relève qui travaillent sur l’exposition prochaine sur la Banque d’œuvres d’art du Nouveau-Brunswick (si vous avez manqué ça, cliquez ici). Cette exposition spéciale sera en montre à la Galerie d’art Beaverbrook du 16 février au mois de juin.

L’exposition célèbre le 50e anniversaire de la Banque d’œuvres d’art du Nouveau-Brunswick, et les conservatrices se sont plongées dans sa collection – forte de 829 œuvres complètes! pour la créer. Mais qu’est-ce qu’une banque d’œuvres d’art?

Nous avons rencontré Danielle Hogan, conseillère en programmes et gestionnaire de la Banque d’œuvres d’art du Nouveau-Brunswick, pour en apprendre davantage sur la Banque et son 50e anniversaire.

Photo: Radio-Canada

Le site Web de la Banque d’œuvres d’art du Nouveau-Brunswick la décrit comme « une collection permanente d’œuvres contemporaines en arts visuels du Nouveau-Brunswick […] [qui] reflète comment les artistes du Nouveau-Brunswick explorent, interprètent et présentent les arts visuels. » Il semblerait donc qu’il s’agit d’une collection de « grands succès » d’œuvres néo-brunswickoises.

Comment la Banque est-elle née et quelles pièces s’y trouvent?

Danielle : « La Banque d’œuvres d’art du N. B. a été établie en 1968 dans une décision pionnière au Canada. Cette collection provinciale s’élève maintenant à près de 900 pièces individuelles; les œuvres sont choisies par un jury dans un appel à soumissions bisannuel aux artistes néo-brunswickois.

Au sein de la Banque figurent bien des artistes les plus éminents du Nouveau-Brunswick — non, du Canada —, tous nés ou ayant vécu ici pour une durée considérable de leur carrière. La collection comporte des œuvres de 118 différents artistes, notamment des pièces d’artistes de renommée nationale comme Claude Roussel, Shirley Bear, Molly Lamb Bobak, Bruno Bobak et Herménégilde Chiasson. »

829 œuvres sur 50 ans; c’est toute une collection! Pourquoi cette collection est-elle importante et comment les Néo-Brunswickois peuvent-ils apprendre à la connaître?

« Je crois que la collection d’œuvres d’art provinciale peut être pertinente pour les gens du Nouveau-Brunswick de plus d’une manière. D’abord, par le fait qu’elle joint des communautés de toute la province. Avec notre nouvelle tournée d’acquisitions des Premières Nations, nos expositions en milieu scolaire — Van Go et La Grande Visite — et nos tournées bisannuelles des nouvelles acquisitions, nous travaillons très fort pour faire en sorte que des œuvres d’art originales soient disponibles et accessibles pour les Néo-Brunswickois des quatre coins de la province, et non seulement pour ceux qui vivent dans les grands centres. De plus, la recherche démontre que les arts visuels ont une incidence positive sur notre vie et notre bien-être (par example, cet article, en anglais). En réalité, les arts touchent à l’éducation, au développement de la conscience communautaire et au bien-être, et voilà trois des raisons principales qui exposent, selon moi, l’importance de cette collection. »

Nos conservatrices de la relève travaillent donc avec une collection qui comprend des œuvres d’artistes néo-brunswickois importants, une collection qu’Émilie Grace Lavoie nous décrit comme « une célébration de notre province, de ses gens et de son histoire unique » — ce n’est pas peu faire!

Dans notre prochain billet sur le blogue, nous verrons comment elles s’y sont prises pour créer une exposition à partir d’une telle collection — restez à l’affût! Puis, dès la mi-février, vous pourrez voir l’exposition vous-même, en montre à la Galerie.

Commentaires
Laisser un commentaire