2017 L’année en rétrospective

Beaverbrook Art Gallery10 Janvier, 20180 Commentaires

2017 L’année en rétrospective

 

Devant une nouvelle année qui sera remplie d’expositions et de programmes dans notre établissement nouvellement agrandi, nous jetons un regard vers certains des points marquants de 2017.

Notre événement le plus marquant était, bien entendu, l’ouverture du nouveau pavillon. Après bien des années de construction et de rénovations, nous avons (enfin!) ouvert le pavillon au grand public lors d’une fin de semaine remplie d’activités les 14 et 15 octobre. D’autres événements importants sont aussi dignes de mention : des expositions, de nouvelles œuvres et bien plus! Alors que nous préparons une nouvelle année remarquable, nous tenons à souligner certains de ces événements.

La dernière année a effectivement été bien remplie, et celle qui vient ne fera pas exception. Soyez des nôtres, entre autres, alors que nous prêtons une attention renouvelée à notre collection permanente et que nous présentons des expositions mettant en vedette Alex Janvier et James Wilson Morrice, toutes deux provenant du Musée des beaux-arts du Canada.

Merci à tous les membres, les visiteurs et les supporters qui se sont joints à nous pour faire de 2017 une année merveilleuse. Nous avons hâte de vous accueillir en 2018!

 

1. L'inauguration du pavillon

En octobre, la construction du magnifique nouveau pavillon (conçu par la firme d’architectes primée MacKay-Lyons Sweetapple d’Halifax) a été complétée. Le pavillon ajoute de nouveaux espaces d’exposition, un café, un atelier d’artiste en résidence, davantage d’espaces destinés aux arts et plus d’aires de service. Le pavillon ouvre sur une terrasse et fait le lien entre la Galerie et le centre-ville dynamique de Fredericton et ses espaces verts.

La Galerie a dévoilé en même temps l’Aile Est rénovée, renommée Aile internationale. Celle-ci est divisée en une série de petites salles aux couleurs vives dans lesquelles sont exposés plusieurs des chefs-d’œuvre de renommée mondiale de la Galerie, de même qu’une superbe sélection de pièces tirées de la collection Lucile Pillow de porcelaine anglaise.  

En plus de fournir de nouvelles salles d’exposition et des espaces de programmation, l’ouverture de notre pavillon donnait l’occasion à la Galerie de se doter d’un café. Chess Piece Pâtisserie a été choisi pour exploiter notre nouveau café qui offre aux visiteurs un lieu de repos, de ravitaillement et de réflexion.


2. La fin de semaine d’ouverture du nouveau pavillon

La fin de semaine du 14-15 octobre était tout simplement un moment merveilleux pour la Galerie. Nous avons accueilli quelque 3 500 personnes lors de célébrations qui se sont avérées toute une réussite. Nous avons amorcé la fin de semaine avec une réception officielle en après-midi à l’Assemblée législative et au nouveau pavillon. En soirée, la fête s’est vraiment animée. Des centaines d’invités se sont joints à nous pour profiter de la musique, des rafraîchissements et de l’art!

Le dimanche 15 octobre, nous avons ouvert nos portes pour l’inauguration publique du pavillon! La journée était remplie d’activités, d’ateliers d’artistes, de performances et, bien sûr, d’œuvres présentées dans les nouveaux espaces d’expositions.

Voyez les photos de la fin de semaine içi.


3. Le lancement de l'exposition Mosaïque Canadienne

Avec un calendrier d’expositions si dynamique et varié, la Galerie a connu l’an dernier un tas de beaux moments. Nous avons exposé des œuvres d’Oscar Cahén, de Marlene Creates, de Thaddeus Holownia et de Franz Spohn, ainsi que des pièces d’étudiants du NBCCD et des chefs-d’œuvre modernistes.

Les célébrations du sesquicentenaire du Canada nous ont donné l’occasion unique de poser un regard sur ce qui est au cœur de notre programme d’exposition : notre collection permanente. Nous avons ainsi brossé un tableau général de la grande diversité que peut offrir l’art du Canada.

Le vernissage officiel de Mosaïque canadienne, une exposition célébrant le sesquicentenaire du Canada et 150 ans d’art canadien, a eu lieu le 29 avril; nous avons rempli cinq salles d’exposition.

Les différents espaces d’exposition présentaient diverses périodes de l’art canadien, de l’art des Premières Nations — art historique, moderne et contemporain — et des œuvres de la région atlantique du Canada. Les visiteurs ont pu profiter de l’exposition tout l’été.

Voyez les photos içi


4. Le nouveau studio d'artiste en résidence

La Galerie d’art Beaverbrook propose des programmes de résidence conçus pour mettre les visiteurs en contact avec des critiques d’art et des créateurs : le Programme de critique d’art en résidence Sheila Hugh-Mackay et le Programme d’artiste en résidence de la Banque Scotia. Avec l’ouverture du nouveau pavillon, une nouvelle occasion se présente.

Bruno Bobak rêvait d’un endroit où des artistes auraient le temps, la liberté et l’espace d’entreprendre leur travail tout en interagissant avec les visiteurs de la Galerie. Grâce à l’expansion de la Galerie, l’atelier d’artiste-en-résidence Bruno Bobak, situé à l’étage inférieur du pavillon, accueille des artistes en résidence qui travaillent à leurs propres projets tout en communiquant avec des gens de tous âges.

Le premier artiste en résidence à occuper le nouvel atelier était Tim Hogan, un artiste en émergence de descendance malécite et irlandaise. D’autres artistes continueront d’occuper cet espace selon un horaire rotatif en 2018 à commencer par Danielle Hogan.

Lisez-en plus içi.


5. La croissance du Jardin de sculptures de la Banque TD

Pendant l’été, le Jardin de sculptures TD a pris de l’ampleur avec l’ajout de deux nouvelles sculptures : Riace IV de l’artiste britannique dame Elisabeth Frink, et Les survivants ne sont pas des héros, de Sorel Etrog, en prêt. La pelouse à l’avant de la Galerie accueillait le retour de la sculpture Figures assises de Lynn Chadwick, longtemps prêtée aux Jardins Kingsbrae.

La croissance du Jardin de sculptures de la Banque TD s’inscrit dans l’agrandissement et la revitalisation continus de la Galerie d’art Beaverbrook. C’est aussi un engagement durable envers l’acquisition d’œuvres de renommée internationale pour la collection dans le but de les partager avec les résidents et les visiteurs du Nouveau-Brunswick. 

Lisez-en plus içi.


6. Le don de La Fondation York Wilson

Parmi les nombreuses acquisitions importantes de la Galerie, une collection se démarque par son volume. En février, nous étions fiers d’annoncer un don exceptionnel de la Fondation York Wilson pour les arts visuels. Ce don, qui comprend plus de 850 œuvres d’art, de l’appui financier et des archives numériques des œuvres de l’artiste, représente la collection la plus grande de pièces de York Wilson.

La nouvelle rallonge nous a permis de créer la Salle de l’estampe et du dessin, où sont présentement exposées quelques œuvres réalisées sur papier par York Wilson.

Lisez-en plus içi.


Autres faits saillants de l'année:

  • Hemmings House Pictures a créé une magnifique vidéo pour commémorer l’ouverture du nouveau pavillon de la Galerie d’art Beaverbrook revue et améliorée.
  • Dans la foulée de l’ouverture du nouveau pavillon, nous avons annoncé que le Café Beaverbrook serait exploité par Chess Piece Pâtisserie.
  • 8 nouvelles expositions le long de l’année, y inclus: Célébrons le retour des Chefs-d’œuvreSavoureux, tout comme l’art! – Franz SpohnMosaïque canadienne, NBCCD, Oscar Cahén, Marlene Creates: Lieux, sentiers et pauses24 études pour Henry David Thoreau, 2001–2003, and Maîtres du modernisme 
  • Pour une deuxième année consécutive, les membres du personnel de la Galerie ont participé à Art Toronto en octobre.
  • La Galerie a organisé des activités spéciales dans le cadre de célébrations et de festivals, dont le FROSTival, la Journée nationale des Autochtones, la Journée Lord Beaverbrook, la Journée internationale des musées, la Fête du Nouveau-Brunswick et la Fête du Canada! 
  • Et, Tom Smart est devenu le nouveau directeur général de la Galerie en novembre.
Commentaires
Laisser un commentaire