2016 L’année en revue

Beaverbrook Art Gallery28 Décembre, 20160 Commentaires

2016 L’année en revue

 

L’année 2016 était stimulante et bien remplie à la Galerie d’art Beaverbrook. Avec de nombreuses expositions et une programmes complète, de nouvelles acquisitions plus qu’intéressantes et que de progrès sur notre nouveau pavillon, nous avons eu bien des raisons de célébrer! L’année 2016 se terminera bientôt et, en réfléchissant aux douze derniers mois, nous avons eu envie de vous faire part de quelques uns de nos nombreux moments favoris et des faits saillants de l’année. 

--

1. BRB/Décrochez

Le samedi 23 janvier, nous avons organisé deux activités pour célébrer nos galeries actuelles et honorer les expositions qu’elles ont accueillies à la veille des rénovations où elles se sont refait une beauté. Nous étions choyés de voir les foules s’amasser devant les portes ce jour-là; quelque 750 personnes se sont jointes à nous pour créer de l’art, danser et grignoter.
 
En soirée, plus de 200 invités ont participé à la brb : la Boum des rénos Beaverbrook. Nous tenons à remercier tous les participants qui ont fêté avec nous en cette soirée unique en son genre. Plusieurs dizaines de milliers de boules de gomme ont servi à recréer La nuit étoilée de Van Gogh, Lac et montagnes de Lawren Harris et Un ami dans le besoin lors des deux activités de la journée.

Voyez les photo içi!

 

2. La réouverture en mai

Après une longue pause de près de quatre mois, nous avons enfin pu rouvrir nos portes au public à la fin mai et dévoiler la nouvelle galerie rénovée et renommée, la Salle Harriet Irving, et aussi la salle d'orientation. 
 
Le public était tout sourire en profitant des rafraîchissements lors du vernissage d’une nouvelle exposition : Hommage à Harriet Irving : Œuvres marquantes des débuts de la collection permanente. Nous espérons que cet engouement se répète en 2017 lorsque le nouveau pavillon de la Galerie sera enfin dévoilé et que nos chers membres et des visiteurs de partout dans la province pourront s’en délecter.

Voyez les photos içi!

 

3. Roi et reine (cornuti)

En septembre, la Galerie a installé une toute nouvelle sculpture de plus de deux mètres dans le Jardin de sculpture de la Banque TD. La pièce de Sorel Etrog, artiste canadien, intitulée Roi et reine (cornuti), est située à l’extérieur de la Galerie pour que puissent en profiter les passants.
 
Il s’agit d’un don important à la collection de cet artiste, qui, entre autres, a représenté le Canada à la Biennale de Venise de 1966 et a participé à l’Expo 67 en tant qu’artiste. Ses œuvres se trouvent dans tous les musées d’art publics importants du Canada, et ont été présentées dans des expositions et font partie de collections partout dans le monde, y compris celles du Musée d’art moderne (MoMA), du Musée Guggenheim, du Musée d’art du comté de Los Angeles, du Centre Pompidou et du Smithsonian.

Lisez-en plus içi

 

4. Le voleur de toiles vierges

Mais qui était le voleur de toiles vierges, et que voulait-il à la Galerie d’art Beaverbrook? Les invités ont dû résoudre l’énigme pour l’apprendre en octobre. L’événement, une unique soirée meurtre et mystère, était présenté par la Galerie d’art Beaverbrook et Theatre New Brunswick à titre de collecte de fonds pour la Galerie.
 
Au cours de la soirée, les participants se sont joints à une distribution de personnages excentriques pour élucider le mystère du Voleur de toiles vierges dans cet aperçu humoristique inusité et taquin du monde des arts visuels et des personnages qui l’habitent.

Voyez les photo içi!

 

5. Art Toronto

Quelques membres du personnel de la Galerie d’art Beaverbrook ont assisté à Art Toronto en octobre cette année. Le fait d’être un partenaire culturel lors de l’événement représentait une occasion unique pour la Galerie d’art Beaverbrook qui a pu toucher les dizaines de milliers de visiteurs qu’attire l’activité. Ils ont aussi pu partager avec la communauté des arts visuels canadienne certains des nombreux trésors de la collection, et leur faire part de l’enthousiasme qui entoure l’expansion de la Galerie. La Galerie d’art Beaverbrook était d’ailleurs le seul établissement culturel situé à l’est de l’Ontario à participer à Art Toronto.

Lisez-en plus içi

 

6. Critique en residence

Le programme de Critique d’art en résidence de la Fondation Sheila Hugh MacKay a été mis sur pied par la Galerie d’art Beaverbrook en 2015 afin de faire évoluer la critique sur les arts visuels et la couverture médiatique du développement et de l’appréciation des arts contemporains au Nouveau-Brunswick. En novembre dernier, la Galerie a accueilli sa deuxième critique en résidence, Stephanie Buhmann.

Sa résidence au Nouveau-Brunswick, qui a eu lieu du 9 au 15 novembre, comprenait plusieurs visites d’ateliers avec des artistes locaux, une conférence publique et un atelier de rédaction sur les arts. Ses observations au sujet d’œuvres d’artistes néo-brunswickois seront publiées en 2017 dans la revue des arts visuels de la Galerie, BILLIE: Undercurrents in Atlantic Canadian Visual Culture.

Lisez-en plus sur ce programme içi

 

Autres faits saillants de l'année:

 

Voici la construction du pavillon en décembre 2015 à maintenant : Quelle différence dans un an! On a fait grand progrès, et on a hâte de le voir fini en 2017!

 

 

Commentaires
Laisser un commentaire